Auteur : Jean-Claude Ravet

L’auteur, rédacteur en chef de Relations de 2005 à 2019, est chercheur associé au Centre justice et foi

On a fait grand cas ces derniers temps de l’atterrissage sur Mars du robot de la NASA, d’autant plus qu’une Québécoise en était une artisane de premier plan. Beaucoup de tapage médiatique a été fait aussi autour du vol plus récent d’un petit hélicoptère sur cette planète, pas du tout évident puisque l’atmosphère y est beaucoup moins dense que sur la Terre. Il faut certes applaudir ces exploits techniques remarquables, mais ils me laissent, quant à moi, un certain goût d’amertume. On est à la recherche de traces de vie sur Mars, préparant une colonisation future sur cette planète. Soit.…

Lire la suite

C’était un beau matin d’été. Je sirotais mon café dans la cour, m’arrachant lentement à la torpeur matinale, aidé par une brise fraîche, les éclats du soleil naissant qui miroitaient sur les feuilles des arbres, le piaillement joyeux des oiseaux et… le gloussement insolite de poules. C’est que mon voisin, ayant appris que l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie autorise leur présence, en a acquises deux qu’il loge dans un petit poulailler aménagé dans sa cour arrière en prenant soin d’y installer un perchoir que les poules affectionnent particulièrement. En retour, il recueille l’œuf qu’elles pondent quotidiennement et, par surcroît, un air de campagne…

Lire la suite

Le confinement aura mis à l’arrêt l’économie comme jamais on n’aurait pu l’imaginer. Il aura aussi permis d’accentuer des failles profondes de l’organisation sociale, révélant ainsi leur caractère scandaleux et intolérable. Parmi celles-ci, il y a la dynamique délétère qui est à l’œuvre depuis longtemps dans l’ensemble des établissements de santé, livrés à des mesures de rentabilité et d’efficacité – voire à un esprit de lucre dans les résidences privées pour personnes âgées – détériorant gravement la qualité des soins. La méthode Toyota, consistant à mesurer chaque acte, chaque soin pour optimiser la cadence et le rendement, a poussé à…

Lire la suite

Ce texte est aussi paru dans Le Devoir du 24 décembre 2019 Les fêtes religieuses ou séculières introduisent une rupture dans le temps qui file. Elles suspendent le cours usuel des choses pour entretenir et nourrir le sens aussi essentiel que l’air pour les êtres humains, immergés dans l’imaginaire comme les poissons dans l’eau. Transfigurant le temps chronologique en temps qualitatif, en présence habitée et significative, elles sont l’occasion de se rappeler que, dans la vie, le travail n’est pas tout, ni le pain, ni l’utile. Car nous vivons aussi de sens, de rêves, d’amitiés, d’une foule de choses inutiles…

Lire la suite

Version intégrale du texte paru dans Le Devoir le 22 novembre 2019 Christian Rioux excelle à donner des leçons à la gauche. Celle-ci à tout faux, pour lui, quand elle ne partage pas les idées de la droite. Le procédé relève d’une manie. Il agite des épouvantails, use d’amalgame et de caricature pour appuyer ses dires. Ainsi dans sa chronique « Populisme de gauche », du 15 novembre, où il s’en prend au refus de la députée Catherine Dorion de se plier au code vestimentaire de l’Assemblée nationale, qu’elle considère bourgeois, ce serait le fait d’une crise d’adolescente attardée, et même de…

Lire la suite

La mobilisation populaire autour des enjeux écologiques – les marches mondiales pour le climat et le Pacte pour la transition qu’ont déjà signé plus de 250 000 personnes au Québec, entre autres – est l’expression d’une prise de conscience qui dépasse la politique partisane. Elle exige des orientations sociétales radicales ainsi que des changements majeurs dans nos rapports avec l’environnement, nos manières de vivre, de travailler, de produire, de consommer et même de nous projeter dans l’avenir. Les gouvernements ne peuvent faire la sourde oreille. L’erre d’aller ne tient plus. Une étape cruciale est franchie. Le monde dans lequel nous vivons est profondément…

Lire la suite

La volonté de la Coalition Avenir Québec (CAQ) d’aller de l’avant avec son projet de loi sur la laïcité de l’État nous oblige à rappeler quelques-unes des balises fondamentales de la laïcité, sauf à vouloir la réduire à sa conception française. Le parti semble méconnaître celles-ci en voulant intégrer les enseignants dans la catégorie des agents de l’État à qui serait imposée l’interdiction de porter des signes religieux dans le cadre de leur fonction. Or, la laïcité de l’État n’est pas un jugement sur la religion et n’implique aucunement que des personnes croyantes soient exclues de l’exercice d’une fonction de…

Lire la suite

Mai 68 a 50 ans[1]. On se partage sa dépouille. Les uns célèbrent cet événement historique comme épiphanie de la liberté, les autres, comme prémices tumultueuses du néolibéralisme et du consumérisme. D’un côté, on souligne la libération de la parole dans les universités, dans les usines, dans les familles ; le soulèvement populaire bravant l’État et ébranlant le conformisme social ; la grève étudiante, débouchant sur une grève générale. De l’autre, la contestation radicale de toute norme, de tout interdit ; le rejet des institutions et de l’autorité ; l’éloge de la jouissance sans entrave et de l’individualisme narcissique. L’un révélant la capacité d’agir collective…

Lire la suite

Étrange chronique que celle que nous a livrée Christian Rioux aux lendemains de l’attentat tragique de Québec : « Huntington avait raison » (Le Devoir, 3 février 2017). On se serait attendu de sa part plutôt à un regard depuis la France sur cet événement, qui concorde en tout point avec ses préoccupations de longue date. Il aurait pu nous parler des multiples réactions de soutien des Français aux familles des victimes, et même des commentaires stupéfiants de groupes de droite et laïcistes européens comme La riposte laïque, qui voit dans l’attentat de Québec « l’expression d’une résistance violente à une occupation non moins…

Lire la suite